TRAVAUX EN COURS
ACTUALITÉS
VITICULTURE ET SÉLECTION MASSALE : DIVERSITÉ GÉNÉTIQUE OU CLONE ?

Au moment de planter une vigne, le choix des plants est un des sujets les plus complexes. Parmi les nombreux choix possibles, l'une des questions de fond à se poser est celle de la nature génétique du plant : sélection clonale ou sélection massale ? Dans le milieu de la production de plants, ce sont deux mondes qui, à défaut de s'opposer, cohabitent tant bien que mal et sont souvent sujet à polémique.

Les clones certifiés par les organismes officiels sont multipliés chez la très grande majorité des pépiniéristes. Issus initialement de population massale, chaque clone repose ensuite sur la multiplication d'un seul plant sélectionné principalement sur des critères sanitaires, et productifs (rendements, sucre, couleur...) Les sélections massales représentent des populations beaucoup plus hétérogènes à tous les niveaux. Elles sont souvent réalisées de façon empirique par des vignerons qui choisissent, sur des critères personnels, les meilleurs individus au sein de leurs vieilles parcelles. Ils obtiennent ainsi des plants pour leurs propres plantations, mais certaines sélections massales sont également distribuées à plus grande échelle par certains pépiniéristes.

On peut aujourd'hui également, en partenariat avec certaines pépinières, mettre en place des «pépinières privées » pour obtenir des plants sains (contrôlés de façon à être indemnes des principales viroses phytopathogènes) à partir de sa propre sélection massale.

Cette opération est longue et plus coûteuse que l'utilisation de plants issus de sélection massale. Elle est aujourd'hui mise en place chez de nombreux vignerons très soucieux d'une recherche de complexité dans les vins et convaincus que le maintien d'une biodiversité passe également par des choix techniques plus difficiles à mettre en place mais souvent plus valorisants...

Le Cabinet d'Agronomie Provencale est parvenu en 2016 à finaliser une sélection massale sur une vieille parcelle de Grenache Noir implantée en coteaux d'Aix et donnant de très bons résultats en vinification en rouge. Sur les quelques 250 plants initialement retenus, 160 plants issus de 22 différents individus ont été retenus (indemnes de viroses), greffés et sont désormais en terre dans une collection privée.